La Pierre et le sabre

Publié le par Sol

La pierre et le sabre
suivi de
La parfaite lumière
Auteur : Eiji Yoshikawa






















Ces deux livres sont le récit, romancé, de l'apprentissage de Miyamoto Musashi, l'un des plus grands experts de l'art du sabre, qui vécut dans le Japon du XVII° siècle.
Les différents personnages de cette histoire font véritablement partie de l'histoire et du folklore japonais. Non seulement Musashi, le héros, mais aussi Takuan, le moine zen, dont vous avez déjà probablement entendu parler si vous avez lu quelque livre sur l'ésotérisme japonais.
Eiji Yoshikawa, l'auteur du livre, a rendu cette histoire célèbre dans le monde entier. Elle fut publiée par épisodes dans un journal japonais, l’Asashi Shinbun, entre 1935 et 1939.

Au début du livre, Musashi (qui s'appelle encore Takezo) est un jeune guerrier, une tête brulée avide de combats sanglants. De retour à son village après une grande bataille perdue, il est "condamné" à mort pour des histoires d'amour et de famille. Il fait la rencontre du moine Takuan, et commence alors pour lui le long apprentissage de l'art du sabre, de la maîtrise de soi, de l'harmonie intérieure... et surtout la recherche de l'Eveil.

Ce livre nous fait découvrir, à nous occidentaux, deux grands thèmes : le Japon ancien et les arts martiaux. Concernant le Japon ancien, j'ai été frappée d'une part par le raffinement du mode de vie (on est loin de notre Renaissance européenne), et d'autre part par l'omniprésence de la guerre, du combat, du sabre, du sang, des duels.
Ce roman nous fait pénétrer dans l'univers des monastères bouddhistes, dans les écoles du sabre, dans les temples zen, nous fait côtoyer les shoguns (seigneurs) et bien sûr les samouraï et leur éthique.

A lire par tous les passionnés d'ésotérisme extrême-oriental
Pour en savoir plus :
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Pierre_et_le_Sabre

A bientôt,
Sol

Publié dans Livres

Commenter cet article